2IF > Actualit


Soutenance de thse de Goffroy Thodore ALIHA

Share |

le 22 novembre 2017 /


(De gauche à droite: Emmanuel HOUNKOU - co-directeur de thèse; Geoffroy  ALIHA - doctorant en sciences de gestion; Marielle PAYAUD - directrice de thèse).

La soutenance de thèse de Géoffroy Théodore ALIHA a portée sur « Quels modèles de gouvernance des Partenariats Public - Privé dans l’UEMOA ? Cas du Bénin et de la Côte d’Ivoire » et a eu lieu le mercredi 22 novembre à l’Université Jean Moulin Lyon 3 dans la salle Caillemer (15, quai Claude Bernard, 69007 Lyon). La thèse a été préparée en cotutelle avec l’Université d’Abomey-Calavi du Bénin.


Resumé de thèse

  • Les pays de l’UEMOA ont recours depuis quelques années aux Partenariats Public-Privé (PPP) pour faire face à une demande en infrastructures publiques loin d’être satisfaite par le seul budget de l’Etat. Au-delà des difficultés financières, il s’avère difficile de construire des modèles de gouvernance durables et socialement acceptables pour conduire ces processus. Ainsi la problématique concerne l’indentification des modèles adéquats de gouvernance des PPP dans le contexte des pays de l’UEMOA.
  • Le cadre théorique mobilisé à cet effet s’inspire de la théorie des coûts de transaction, de la théorie de l’agence, du nouveau management public et des contributions récentes à l’analyse des modèles de gouvernance de PPP.  Ainsi, une grille d’analyse des données empiriques composée de quatre macro-dimensions (exogène, organisationnelle, projet et qualité du service) est déduite. Dans une posture du constructiviste pragmatique, une méthodologie qualitative basée sur deux études de cas a été privilégiée.
  • La collecte des données, effectuée en deux phases séparées d’un an, a permis l’analyse de régularités. 42 entretiens semi-directifs, auprès des acteurs impliqués dans deux processus PPP, ont été réalisés. Il s’agit du Programme de Vérification des Importations - Nouvelle Génération (PVI-NG) au Bénin et du pont Henri Konan Bédié d’Abidjan en Côte D’Ivoire. Le traitement et l’analyse des données sont effectués à l’aide du logiciel N’vivo. Certes, l’analyse des résultats a permis d’identifier trois modèles (coercitifs, normatif/mimétique et participatifs) de gouvernance de PPP, mais dans la pratique, c’est à une combinaison, des trois modèles, dosée selon le PPP qu’on assiste. Un système propositionnel de 28 principes relatifs aux trois modèles est déduit pour améliorer le management des processus PPP.